challenge 1 semaine sans sucre

Photo de Suzy Hazelwood sur Pexels.com

C’est un article un peu particulier que je vous propose aujourd’hui et qui me tenait à cœur. Une idée que j’avais depuis longtemps, celle de supprimer le sucre industriel de mon alimentation mais pas n’importe comment.

Cet article est ma propre expérience et les résultats ressentis et obtenus sont les miens et non ceux d’une tierce personne. Je vous explique pourquoi j’ai fait cette démarche, comment cela s’est passé au quotidien et les résultats visibles de ce challenge.

D’où m’est venu cette idée ? :

D’abord une lecture, celle du livre de Danièle GERKENS « Zéro sucre » mon année sans sucre. Cette journaliste du magasine ELLE a supprimé pendant une année le sucre de son alimentation. Elle nous raconte les bienfaits physiques et psychologiques qu’elle en a tiré et les difficultés rencontrés tout en apportant des explications sérieuses et complètes sur tout ce qui pourrait toucher à la nutrition (les différents sucres, sa métabolisation, les conséquences à plusieurs échelles…). Apres cette lecture j’ai eu envie d’essayer mais pas pour une année car je ne m’en sentais pas le courage et je ne voulais pas modifier profondément mon quotidien sur une aussi longue durée. Une semaine me paraissait correct.

J’ai aussi depuis quelques années un foie et une vésicule biliaire qui par moment sont un peu inflammés sans avoir trouvé la cause malgré de nombreux examens. Cela fait des années que mon ostéopathe me parle de mon foie. Après plusieurs cures d’ampoules totalement infectes au radis noir, artichaut et charbon pour nettoyer le foie (qui n’a pas eu grand effet), de la méditation et de la cohérence cardiaque je dois avouer que rien n’a vraiment changé pour mon foie.

D’ailleurs j’ai lu un article d’un médecin hépatologue Pr Gabriel PERLEMUTER qui ne mâche pas ses mots et explique concrètement que l’artichaut, le radis et le curcumin pourraient le protéger mais que les cures « détox » sont purement commerciales. Par contre l’excès d’alcool, une alimentation riche en sucres et un mésusage des médicaments sont à proscrire lorsqu’on veut un foie en bonne santé.

Ma décision était donc prise de commencer une semaine sans sucre.

Mon mode de vie :

Comme certaines personnes je suis gourmande et j’aime les bons petits plats, le sucré, le salé.

Il y 5 ans j’ai été suivie par une diététicienne pour perdre les derniers kilos que je traine depuis de nombreuses années et notamment mes grossesses (il y a 10 ans pour la dernière). Avec une alimentation équilibrées (avec un peu de sucre: barre de chocolat et confiture) j’ai perdu 10 kg.

Aujourd’hui l’alcool est très rare dans mon alimentation et si je peux éviter les médicaments je le fais. Même pour une migraine j’essaye de trouver des alternatives.

Alors pourquoi enlever le sucre et quel sucre ? :

Je ne vais pas rentrer dans les détails super intéressant de métabolisation mais expliquer succintement et simplement ce qui se passe.

il y a différents sucres (glucides) avec une longue liste de noms barbares se finissant en -ose (saccharose, fructose, lactose, maltose…). La chose a retenir c’est que notre organise a besoin de glucose car c’est le carburant de notre organisme celui qui permet d’avoir l’énergie nécessaire physiquement et mentalement. Et quand on parle de carburant on parle de bons sucres pour l’organisme. Et oui il faut le savoir il y a des bons et des mauvais sucres.

Les mauvais sucres sont tous les sucres qui ont subit de nombreuses transformations industrielles et qui n’ont rien de naturels, on les appelle les sucres raffinés. Ce sont des calories vides qui n’apportent rien sur le plan nutritionnel, ni vitamines, ni minéraux, ni enzymes. Là je vois que les choses s’éclaircissent…

Vous le comprendrez les bons sucres sont essentiellement des aliments sains non transformés et qui apportent une valeur nutritionnelle, telle que les féculents, légumineuses, légumes, fruits frais et fruits à coques. Ce sont de bons sucres tandis que les sucreries, sodas, chocolat à moins de 70%, biscuits, alcools sont des sucres non indispensables et qui peuvent nuire à notre organisme. Une alimentation trop riche en sucres raffinés est la porte ouverte à de nombreuses maladies (obésité) l’excès de sucre augmente le stockage dans les tissus adipeux mais aussi diabète et hypertension. Par ailleurs ce comportement d’addiction et les variations brutales de glycémie peuvent être à l’origine de grosses fatigues, stress, irritabilité. Vous me suivez?

D’où ma démarche d’enlever les sucres non indispensable de mon alimentation sur une durée précise.

Mes objectifs :

  • Réduire cette addiction au sucre industriel. Je parle ici des envies de chocolat et autres sucreries qui déséquilibre mon alimentation et n’apporte rien sauf un plaisir immédiat vite effacé par une culpabilité.
  • Observer à quels moments le cerveau et mon corps réclament du sucre (moments de la journée et pour satisfaire quel besoin: faim, stress, fatigue…)
  • Ce qui se passe si j’amène autre chose que du sucre. Est ce que du coup le sucre est là pour satisfaire une envie ou un gout sucré?
  • Quelles sont les alternatives?
  • Voir si mon foie se porte mieux.
  • Et les migraines…est ce que le fait de supprimer le sucre non indispensable réduit considérablement les migraines?

Je n’ai pas ici parlé de perte de poids car ce n’est pas on objectif mais vous verrez que ça fait parti des résultats.

Les aliments et sucres contenant du sucre que j’ai volontairement retiré :

  • Sucre blanc (100% raffiné), sucre roux (ajout de colorants ou caramel), sucre intégral (rapadura jus de canne déshydraté issu de l’agriculture biologique), muscovado (aucune transformation ni raffinage), sirop d’agave (jus de cactus mexicain mais considéré comme édulcorant même s’il est naturel), sirop d’érable, sucre de coco, miel , caramel
  • Tous les gâteaux, pâtisseries et biscuits industriels ainsi que ceux fait maison car ils contiennent du sucre
  • Biscottes, pain grillés, pain de mie et burger
  • Confiseries, viennoiseries, chocolat, confitures
  • Les sodas, boisons sucrées (smoothies, jus d’orange, nectar) et édulcorées, l’alcool
  • Les plats industriel et sous vide : carottes rappées, soupes, repas sous vide ou surgelés, taboulé, charcuteries (et oui il y a du sucre dedans), les conserves (légumes, légumineuses, ravioli…), les sauces toutes prêtes (tomate, soja et condiments), les Sushi, pizza et wok.
  • Les fruits secs (abricots, dattes, pruneaux), les compotes, les yaourt aux fruits ou aromatisés.

Il faut bien lire les étiquettes car on trouve du sucre même dans des produits insoupçonné.

Je fais presque tout maison je devrais donc pas trop mal m’en sortir. Par contre abandonner le chocolat que je mange tous les jours jusqu’à 2 voire 3 barres… je vais les regretter c’est sûr !!!! Je vais regretter aussi mes bonnes confitures maison et le sucre blanc qui croustille dans mon petit suisse ainsi que les petites brioches.

J’ai volontairement supprimé le sucre intégral, le muscovado, le sirop d’erable, sucre de coco et miel car même s’ils ont des transformations mécaniques et ne sont pas raffinés, ils gardent un pouvoir sucrant et le but étant aussi de faire un sevrage du goût sucré.

Les aliments et sucres que j’ai volontairement gardé :

  • Les céréales (pâtes complètes, riz, boulgour, millet, quinoa…),
  • Les légumineuses (pois chiche, lentilles, haricots..),
  • Les pommes de terre et patate douce,
  • Le pain si possible complet
  • Les fruits frais (frustose qui contient des vitamines, minéraux, fibres, de la pectine et des enzymes)
  • Les fruits à coques (amandes, noix, noisettes..)
  • Les laitages natures

Et puis il a eu ce challenge lancé sur instagram par deux diététiciennes @charlinedieteticienne et @auderydonatoni qui a été le déclencheur pour me lancer.

Vécu de la 1ere semaine :l

Les questions que je me suis posée qui sont venues en premier:

  • par quoi fais je remplacer le sucre. C’est étrange d’avoir peur d’enlever le sucre car on a l’impression de nous enlever un élément vital. Heureusement que j’ai gardé les fruits ils m’on sauvé sur les 3 premières journées.
  • Vais je craquer ou résister?

J’ai commencé ce challenge le 17 août 2020. La première journée a été plutôt normale lors du petit déjeuner je n’ai pas remplacé ma confiture sur mes tartines j’ai laissé le beurre tout seul sur mon pain. par contre j’ai rajouté un yaourt et des fruits (aliments inscrits sur ma répartition journalière et que je ne prenais plus car à la place (nutritionnelle parlant aucun équivalent) je mangeais soit une madeleine, un BN ou une petite brioche. Reprendre ce laitage et ses fruits frais m’ont permis au bout de 3 jours de ne plus avoir de fringale à 10h30 et de passer la matinée sans faim jusqu’au déjeuner.

Je ne sais pas vous mais j’ai pris pour habitude bonne ou mauvaise de manger du chocolat après mon déjeuner. Je dois avouer que j’y ai pensé les 3 premiers jours je dois même avouer que le 2e et 3e jour je n’arrêtais pas de penser à un tablette de chocolat et mon cerveau avait cette habitude et m’envoyait un signal pour me réclamer du SUCRE !!! Tenir il le fallait je n’allais pas craquer au bout de 2 jours mais je ne savais combien de temps ça allait durer car je dois bien le dire au bout de 2 jour la frustration est bien là.

De retour à la maison apres le 1er jour je suis tombée sur une boite de biscuits oubliés sur la table par les enfants et comme par enchantement le cerveau a fait le lien et réclame mais j’ai tenu.

Physiologiquement le 2e jour hypoglycémie et maux de tête et 3e jour maux de tête mais à partir du 4e jour plus rien ni maux de tête ni envie de sucré le cerveau s’est mis en OFF (j e ne pensais pas qu’il le ferai si tôt) je résiste même aux tablettes de chocolat qui me passent sous le nez à la maison et aux viennoiseries au travail qui ne me font pas envie.

La semaine sans sucre a en fait duré 12 jours !!! Et j’ai ensuite réintégré le sucre dans mon alimentation mais certaines choses ont changé.

Bilan de 12 jours à 3 mois après :

Au bout de 12 jours j’avais réussi à réduire considérablement mon addiction au sucre. Je n’avais plus d’envie de chocolat ou de produits sucrés. J’étais tellement surprise de ne pas avoir envie de chocolat que je me suis même forcée à manger 1 carré de chocolat pour vérifier. Je dois avouer que le plaisir n’y était plus. Trois mois après je n’ai plus d’addiction au chocolat, je n’achète plus de tablettes car je n’éprouve pas le besoin d’en manger, je n’en ai plus envie. Vous allez me dire que c’est dommage mais personnellement ça ne me manque pas et ça ne me dérange pas.

Mon envie de sucré apparaissait souvent après les repas, en fin de repas plus précisément car j’avais pour habitude de manger ce fameux chocolat. Il apparaissait aussi au moment du goûter et souvent quand j’avais un gros coup de speed, de stress au boulot (pour accomplir une tache en temps et en heure) ou alors lorsque j’avais une baisse d’énergie, un coup de mou ou si j’étais à la maison et que je tournais autour du placard. Aujourd’hui 3 mois après j’ai toujours cet envie de sucré au moment du goûter mais c’est tout !!!

Je n’ai pas pu remplacer le goût sucré par du salé c’est une question d’envie…donc j’ai souvent pris un fruit et mon envie de sucre était satisfaite.

Finalement tout parait simple !!

Physiologiquement mon foie m’a laissé tranquille, je suis plutôt contente mais rien à faire les migraines sont toujours là. Ce n’est donc pas le sucre en cause. Au passage j’ai perdu 1 kg mais ce n’était pas l’objectif.

Aujourd’hui après 3 mois j’ai repris le sucre dans mon alimentation mais il est beaucoup moins présent et je peux dire que ce challenge de 12 jours sans sucre est un véritable bienfait sur cette addiction qui devenait trop sucré à mon goût et certainement mauvaise pour ma santé.

Je continue de faire des recettes sucrées mais avec parfois moins de sucre et des portions plus petites.

Nous ne pouvons pas nous passer du sucre complètement mais le réduire c’est possible. Choisir un sucre le moins transformé possible est bien mais difficile de trouver des alternatives. Après discussion avec Johan le meilleur pâtissier pour savoir par quoi remplacer le sucre industriel en pâtisserie et bien la réponse est sans appel il n’y a rien, ni nutritionnellement parlant, qui peut remplacer le sucre blanc (industriel) dans une pâtisserie ou un gâteau sinon ça se saurait. On peut toujours réduire la quantité de sucre mais la pâtisserie étant un vrai travail de précision c’est délicat. Car la pâtisserie est très technique, parfois comme un chimiste et peut donner un résultat totalement différent par l’adjonction d’un produit avant ou après, par un mélange ou en fouettant et par des températures de cuisson différentes.

Je dirai en conclusion qu’il ne faut jamais se lancer dans un challenge alimentaire sans avoir un suivi par un professionnel, dès que l’on touche à l’alimentation on peut avoir des carences comme de l’excès il est important de ne pas faire n’importe quoi et d’avoir une durée raisonnable afin de ne pas nuire à notre santé.

Merci et à bientôt…

Publié par

2 réflexions au sujet de « challenge 1 semaine sans sucre »

  1. Eh bien bravo Patricia car je sais que les accros au sucre ont beaucoup de mal à s’en passer ! Moi j’aurais beaucoup plus de difficultés à me passer de certains aliments salés. Au début de mon blog je ne mangeais jamais de gâteaux et le chocolat c’était aussi vraiment très peu juste lorsque j’étais invitée et que je ne voulais pas froisser la cuisinière. C’est de tenir un blog qui a fait que maintenant je mange ce genre de choses. Heureusement je ne suis pas devenue accroc. Si Demain je dois m’en passer et bien je m’en passerais ! Par contre pour par exemple les cookies qui ont vraiment enthousiasmé mon palais, eh bien je n’en fais plus comme cela je ne risque pas d’être tentée car eux devant mon nez je ne peux pas leur résister ! Je sais que le sucre n’est pas bon mais je pensais que le miel et le sirop d’agave étaient meilleurs ! Encore une fois Bravo ! gros bisous

    J'aime

    1. Coucou Claudine, le miel et le sirop d’agave sont effectivement meilleurs car ils n’ont pas subit une transformation industrielle mais plutôt une transformation mécanique. C’est juste leur pouvoir sucrant qui est plus fort et tu peux bien évidemment continuer à en manger. Le sirop d’agave est à 90% naturel je ne sais pas à quoi correspond le 10% restant…et pour le miel et bien il faut faire confiance à son apiculteur. Je sais que certains s’amusent à donner du sucre à leurs abeilles ce qui n’est plus du tout naturel comme peuvent l’être le nectar des fleurs. C’est un sujet très vaste et je n’ai justement pas voulu trop compliquer les choses. Mon but étant de me sevrer de l’addiction au sucre et à certains produits. Je serai un peu comme toi à préférer quand même le salé. Si on me demande de choisir entre une entrée, un plat ou un dessert je ferai l’impasse sur le dessert. On a tous des péchés mignons, toi les cookies moi c’est les brioches. Merci pour ton beau message à bientôt, bonne soirée. Bisous

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s